top of page

Dyslexie, et maintenant

Si vous remarquez que votre enfant a des difficultés avec la lecture et l'écriture, parlez d'abord et avant tout avec l'école. Ils constatent également ce qui est difficile et savent rapidement si cela est problématique. Par leur intermédiaire et celui du CLB, vous serez orienté vers le bon accompagnement. Grâce à un suivi rapide, votre enfant recevra également rapidement le soutien approprié, ce qui évitera beaucoup de frustration.


 


Imaginez : vous êtes en train de faire les devoirs avec votre fils ou votre fille. Vous remarquez que la lecture, l'écriture ou le calcul ne se passent pas très bien. Et les questions commencent à surgir : est-ce plus difficile aujourd'hui parce qu'il y avait aussi le cours de natation ? Est-ce pareil en classe ? Mon enfant atteint-il le niveau du reste de la classe ?


 

Le bon suivi et le bon diagnostic

Pour vous rassurer : chaque parent s’est déjà posé ces questions. Si votre enfant a entre six et douze ans, il est en pleine croissance. Apprendre à lire, compter, penser logiquement ainsi que développer de nombreuses compétences sociales et émotionnelles sont autant de défis à relever.


Si les devoirs prennent vraiment beaucoup de temps et que l'école signale également qu'un certain développement ne se déroule pas selon la norme, il est essentiel de suivre cela dès le plus jeune âge. Obtenir dès le départ le bon soutien pour les problèmes de lecture, d'orthographe ou de calcul peut donner un sérieux coup de pouce à la confiance en soi. Comment pouvez-vous faire cela en tant que parent ? Essayez d'être aussi patient et compréhensif que possible et surtout : n'ayez pas peur de demander de l'aide professionnelle. À l'école (enseignants, coordinateur de soutien pédagogique) comme en dehors (orthophonie, thérapie, etc.), des personnes ayant les bonnes compétences sont prêtes à vous aider.


Dans de nombreux cas, ce soutien commence à l'école. Ils indiqueront également si une thérapie supplémentaire est nécessaire. Le thérapeute se concentrera ensuite sur le traitement et le soutien supplémentaire. Si les problèmes persistent malgré ce soutien, vous pouvez chercher des solutions supplémentaires en consultation avec l'école et le CLB (Centre de Guidance Pédagogique).

Pour la dyslexie, un test est effectué en troisième année de primaire, ou plus tôt en cas de forte suspicion. Obtenir un diagnostic peut être un soulagement, tant pour les parents que pour l'enfant. De plus, l’attestation (après le diagnostic) donne droit à un soutien supplémentaire à l'école et à des logiciels de lecture gratuits à la maison et à l'école.


Obtenir les bons outils à temps

Il existe de nombreux "dys" : dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dysphasie, dyscalculie, etc. Chaque "dys" représente un problème ou un trouble (d’apprentissage). Dans de nombreux cas, une personne peut avoir plusieurs problèmes en même temps (comorbidité). Personne n’aime se voir coller une étiquette, mais parfois, c'est un soulagement de comprendre ce qui ne fonctionne pas correctement dans le développement de l'apprentissage. Pour la plupart des personnes ayant un problème d'apprentissage, la réalité est la même : étudier et travailler sont plus difficiles. Malgré une bonne intelligence et beaucoup d’efforts, les résultats tardent parfois à venir. Pour ces personnes, il existe des outils qui apportent un soutien à la lecture, l'écriture et l'apprentissage, adaptables à l'utilisation et à l'âge.


Si vous remarquez déjà des signes de risque en 3ème maternelle (voir le blog "Signaux reconnaissables de la dyslexie"), vous êtes en avance pour prévenir au maximum les futurs problèmes de lecture grâce à des outils préventifs. C’est le paradoxe de la dyslexie selon le professeur Pol Ghesquière (KUL) : "La dyslexie ne peut être diagnostiquée qu’à un âge où l’enfant ne peut plus profiter de l’intervention de manière optimale." Le programme Bouw! travaille intensivement sur les principes alphabétiques tels que la correspondance son-lettre et la conscience phonémique (la compréhension que les mots sont des sons et que les sons peuvent être associés à des lettres ou des combinaisons de lettres). Il s'agit du programme le plus complet avec des résultats scientifiquement prouvés : plus de 60% de problèmes de lecture en moins après un parcours Bouw!.


Remédier signifie qu’un certain retard a déjà été constaté et qu’on essaie de le combler par des exercices ciblés supplémentaires. Lezergame est un outil qui permet aux jeunes lecteurs bloqués de s'exercer davantage à la lecture technique grâce à des exercices ludiques. Ce package éducatif comprend des boîtes de lecture, des dossiers d'exercices et un jeu, et peut être utilisé en classe, à la maison ou dans les soins individuels. BLOON peut offrir des exercices supplémentaires ciblés pour l'orthographe et Rekenheld aide à ancrer l'automatisation des calculs.


Les outils de compensation éliminent les obstacles à la lecture ou à l'écriture fluide. Des logiciels tels que Alinea ou Kurzweil rendent l'information 100% accessible. Le logiciel renforce la confiance en soi et maximise le travail et la vie en autonomie. Sur ce site, vous trouverez de nombreuses informations sur la vie et l'apprentissage avec la dyslexie et ce que vous pouvez faire en tant que parent, accompagnateur, école, élève ou étudiant.


(*)Les personnes dyslexiques rencontrent des difficultés à lire et/ou à épeler. Le problème est persistant. Même après beaucoup de pratique (par exemple, l'orthophonie), l'automatisation des lettres en sons (lecture) ou des sons en lettres (écriture) reste difficile.

Avec la dysorthographie, les problèmes se limitent à l'orthographe.

La dyspraxie est un trouble du développement moteur, souvent accompagné de problèmes de parole et de langage.

La dysphasie (TSA) est un trouble neurologique du développement de la parole et du langage, qui entraîne des difficultés à apprendre sa langue maternelle.

La dyscalculie est un trouble de l'apprentissage des mathématiques et de l'arithmétique.


Comments


bottom of page